Press Book

JASPA est un groupe pop/rock de 4 musiciens, inspirés par de grands musiciens d’hier et d’aujourd’hui, ils ont créé un son et une musique bien à eux, et, au cours des années, ont attiré  un grand nombre de fans.
Il n’est pas étonnant que chanter et jouer sur scène soit le milieu familier de Jaspa Saire. Ses parents, Jacqueline Chan, actrice (Cleopatra. Krakatoa East of Java) et David Saire, acteur/directeur (Greengage Summer, Danger Man, The Saint) n’en attendaient pas moins d’elle.
Née et élevée à Londres, Jaspa commence sa carrière à 15 ans, chantant des reprises  et des chansons originales avec son groupe de rock (Barefootin’) dans des festivals et dans des pubs de Londres. Elle traverse ensuite la Manche, à la recherche de nouveaux horizons musicaux, et chante avec des musiciens de jazz, funk et rock à Paris.
C’est là qu’elle rencontre Didier Porte (batteur, arrangeur et compositeur de Berklee College of Music, USA) qui à cette époque travaille avec Claudia Phillips et Stephen Taylor.
Jaspa et Didier, enthousiasmés mutuellement par leur collaboration, décident de former le groupe JASPA.
Après avoir joué avec différents guitaristes, ils sont séduits par le son délicieusement « crunchy » et la dextérité de  Philippe Besson et c’est avec lui qu’ils décident de travailler.
Rapidement ils trouvent leur bassiste. Leur choix se porte naturellement sur la longue expérience musicale de Franck Abou avec lequel ils ont déjà travaillé sur divers projets.
Sur scène JASPA présentent un spectacle d’un dynamisme extraordinaire  où chaque personnalité est à savourer sans modération. La voix émouvante et les textes saisissants de Jaspa ainsi que la musique puissante de Didier, Jean-Jacques et Philippe, créent une couleur unique mélangeant un son “pop” et un style “rock” moderne donnant à leur musique une fraîcheur irrésistible.

Jaspa Saire chant 
Philippe Besson guitare
Franck Abou basse 
Didier Porte vocaux & batterie

Article de Nouvelle Vague
Save me, titre qui ouvre l’album du même nom, est un blues étonnant. Étonnant par sa rythmique, mais surtout par la voix suave de sa chanteuse, Jaspa. Une voix à la Tina Turner, chaude et puissante qui s’accorde parfaitement à la guitare électrique de Philippe. Un rock rageur qui au fur et à mesure de l’écoute de Save me fini par devenir contagieux et donne envie de se mettre à gratter quelques notes ! Un peu gospel, sur Better side of you, Jaspa joue de sa voix avec subtilité. Jaspa c’est un son : très rock, des textes saisissants, mais surtout une voix et quelle voix ! Will i see you again entraîne l’auditeur sur un rock langoureux et sensuel. Sleep my baby, plus sombre et métal, est une ballade mélancolique sur fond de synthétiseur. Les arrangements sont subtils et mélodieux, un vrai petit régal pour les oreilles ! Et toujours CETTE voix… qui se laisse écouter avec plaisir sur chacun des 12 morceaux de l’album. Pour terminer ce si délicieux moment, on trouve les chansons Rage (très hard core) et Save me acoustic. Un disque absolument irrésistible…
Justine Sirkis

Article dans La Strada N° 101 
JASPA 
Save me 
Un album de composition remarquable et attendu par un public grandissant ! Déjà le son est brut, rock avec des pincées de blues ou folk, la voix de Jaspa excelle (elle est née à Londres)… Les musiciens des bons briscards de la route rock qui sont au top (Philippe Besson : guitare, Franck Abou : basse & voix, Didier Porte : batterie & voix). Commence “Save me” un hit remarquable et entrainant, (on le retrouve au final en seconde version en acoustique et c’est émouvant ! )… Hymne rock « Wise to your lies », plus ballade « Will I see you again », style « west coast » : « Don’t Walk away » avec ce côté charmeur… A noter le bon gros son de guitare du père Besson qui assure grave tout le long. Je suis séduit à fond par leurs douze chansons originales !
Si vous aimez Janis Joplin, Jefferson Airplane ou Tina Turner, vous serez vite emballés ! 
Jack LALLI

Article de RYM 

C’est toujours quand on croit que le rock a fini d’explorer tous les territoires possibles qu’il réussit encore à nous surprendre. Un bon disque de rock français, même chanté en anglais, ça ne se refuse pas, et c’est ce que nous avons là : un excellent album de rock, avec de petites touches gothiques. Seuls 2 morceaux sont sans intérêt particulier : 3 et 8. ça nous laisse 9 titres (10 avec la version acoustique de Save Me) parfaitement fréquentables. Du rock en majorité aux tempos moyens, voir lent, avec deux titres flirtant avec la variété (7 et 9), mais de la très bonne ! 
Le morceau top de ce disque, c’est l’excellentissime n°11 : Rage, et son riff puissant. Ce qui fait la différence entre un bon disque de rock et un très bon, c’est le petit plus qui va le différencier de la masse. 
Le gros plus ici, c’est la superbe voix de Jaspa Saire, vraiment, elle transcende les parties vocales et leur donne une dimension supérieure, assez proche vocalement de Patricia Kaas (ne rigolez pas, c’est un compliment !), elle réalise ce que celle-ci aurait pu donner en allant vers l’univers rock. Amateur de rock français et de belle voix féminine, n’hésitez pas !
taurus240

Article paru sur le site eyes-of-music
JASPA au TEXAS TRUCK 
Si, comme moi, il vous prend l’envie de vous dépayser “gustativement ” parlant et que votre estomac penche pour du “ricain””, alors allez au TEXAS TRUCK de Villeneuve-Loubet (sur le bord de la RN7, après les Marinas).
Je sais qu’on est pas là pour discuter “cuisine” mais le cadre (voitures américaines, banquettes, drapeaux et santiags) et les plats typiques vous propulsent tout droit dans le Texas. Seul inconvénient : les chèques ne sont pas acceptés (Munissez-vous d’espèces ou d’une CB). Les hamburgers y sont succulents !
Revenons à nos moutons, le TEXAS TRUCK est aussi un lieu mythique où les “bikers” du coin se retrouvent pour écouter des groupes de rock ou de blues. Et ce samedi 9 Juin fut pour moi un sacré retour aux sources ! Ce soir, c’est JASPA qui officie aux instruments et qui nous dévoile son répertoire. Ce groupe est constitué d’un guitariste, d’un bassiste, d’un batteur et d’une chanteuse ; tous sont dans le ton : le blues-rock !
Les standards se succèdent tout en se durcissant au fur et à mesure que la nuit prend place. On commence avec de succès des années 50 comme un bon morceau d’Otis Redding ; soit du rhythm n’blues, ensuite des titres des Rolling Stones, de U2, de Van Halen (l’intro de ” you really got me “, proche du fameux “Eruption ” a impressionné le public). Donc plus on s’avançait dans la nuit et plus la disto prenait place. Même un strip-tease est venu couper le show pour le bonheur d’un spectateur. Cela passé, JASPA repart sur des chapeaux de roue. On a l’impression qu’on ne peut les arrêter, qu’on ne peut les dompter.
Les musiciens sont très doués : tous doivent avoir beaucoup “bourlingués ” pour atteindre ce niveau et cette aisance qui ne s’acquière qu’avec le temps et la pratique. Quel plaisir de s’entendre dire “let spend the night together ” par une splendide chanteuse à la voix énergique quand il le faut et suave à souhait lorsque le tempo se ralentit . Si vous aimez le blues et le rock, surveillez les affiches un peu partout sur la côte car JASPA est là pour vous rassasier.
En tout cas, faites un tour au TEXAS TRUCK en fin de semaine, il y aura toujours un groupe live et un bon hamburger.
Nico “thrash”